Quand les français livraient à Montreux-Vieux des espions ou deserteurs allemands

Quand les français livraient à Montreux-Vieux des espions ou deserteurs allemands

Deux officiers badois sont venus recevoir, à Montreux-Vieux, le lieutenant de Kessel, que la gendarmerie française a reconduit jusqu’à la frontière. Le lieutenant de Kessel avait été, comme on sait, arrêté à Paris en même temps que le lieutenant de Schœncbeck, condamné récemment pour espionnage. Officier des grenadiers de la garde badoise, de Kessel a à répondre devant la juridiction militaire prussienne d’absence illégale de son corps, ou  même, paraît-il, de désertion.

Sources:  Le Temps 26 janvier 1895
Ce contenu a été publié dans Culture, Divers, Evènements, Historique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *