Bientôt la Saint Nicolas le 6 décembre

Traditions du Sundgau: Le 6 décembre La Saint Nicolas

Évêque de Myra (Asie Mineure) et patron des écoliers, enfants de chœur, bateliers, prisonniers et boulangers, Saint Nicolas apparaît vers le 12e siècle en Alsace et se maintient particulièrement dans le Sundgau resté à la foi catholique. Ailleurs, St Nicolas a été remplacé par le Père Noël.
Selon une très vieille légende, il faut mettre la veille au soir, devant la porte de la maison, une carotte ou un peu de foin pour que Saint Nicolas n’oublie pas dans sa tournée les enfants de la famille. Mais attention ! Saint Nicolas peut très bien être accompagné du sombre Hans Trapp dont les premières traces apparaissent à la fin du 16e siècle, ou du Besa mit ruada (mauvais ou Satan avec fouet) qui fouettent les paresseux, les médisants et les filles légères. Si vous voulez que cet inquiétant personnage reste au dehors, déposez sur le rebord de la fenêtre un verre de schnaps. Pendant qu’il le boira, Saint Nicolas viendra, seul, distribuer les manalas, les pommes et les noix.
Pour le dîner du 6 décembre, on mange des manalas en buvant du chocolat chaud. Au dessert, on savoure un St Nicolas en pain d’épices et des clémentines ou des petites pommes rouges tardives à chair blanche. Et pendant toute la semaine, les enfants amènent à l’école des pains d’épices en guise de goûter.

Coutume toujours en vogue dans le Sundgau, un parent ou un ami de la famille, déguisé en évêque et escorté du terrible Hans Trapp, entre dans la pièce où se tiennent les enfants. Il se renseigne sur leur sagesse, félicite les plus gentils, gronde les galopins et offre les manalas(brioches en forme de bonshommes avec deux raisins de Corinthe en guise d’yeux – plaisir traditionnel que nos boulangers nous proposent encore) ou… un fouet ! Bienheureux le mauvais sujet que Hans Trapp ne fourrait pas dans son sac pour l’enlever ! Il en était quitte pour la peur…

Nicole Munch
Ce contenu a été publié dans Divers, Evènements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *