Le saviez-vous ? Quel temps fera-t-il l’an prochain

Quel temps fera-t-il l’an prochain

Voici   une   méthode utilisée autrefois , toujours encore appliquée dans le Sundgau, par nos anciens : on notait soigneusement le temps qu’il faisait entre Noël et l’Epiphanie : celui du 25 décembre augurait de celui de janvier, celui du 26 annonçait le temps de février, et ainsi de suite. D’autres personnes commençaient le lendemain de Noël pour finir le 6 janvier.

Mais aussi du 25 décembre au 6 janvier : « S’kleina Johr »
Elle relie la nouvelle à l’ancienne date de la naissance du Christ. Le 25 décembre marque le début des 12 jours sacrés, jours et nuits durant lesquels les femmes ne doivent pas filer de la laine car filer est symbole de création du monde. Il ne faut pas mettre en jeu le destin des 12 mois à venir …
Egalement baptisé Lostag ou année intercalaire car on peut prévoir le temps de l’année à venir. Chaque jour correspond à un mois. C’est ce que l’on nomme S’kleine Johr (petite année). Un autre moyen était utilisé, c’était l’oracle de l’oignon.

noel-oignons

Couper 6 oignons en deux pendant la messe de minuit, mettre un grain de sel dans les 12 moitiés en attribuant à chacune d’elles le nom d’un mois de l’année. Au bout de 8 jours, on peut en déduire le temps des 12 mois suivants ! C’est simple, celles où le sel devient humide correspondent à des mois qui seront pluvieux, celles où le sel reste sec, à des mois sans pluie.

Nicole Munch

Ce contenu a été publié dans Culture, Historique, Liens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *