Le Vendredi Saint (Karfritig)

Le Vendredi Saint (Karfritig)

C’est le jour le plus sombre pour le christianisme. Il rappelle le sacrifice du Christ. Les enfants devaient eux aussi jeûner ce jour, et certains agriculteurs allaient même jusqu’à diminuer sensiblement les rations du cheptel de la ferme. Il était aussi impensable de chanter ou écouter de la musique.
Le Vendredi Saint est aussi un jour fécond pour certaines choses : les œufs, pondus ce jour-là, sont imputrescibles. Le vinaigre secoué est mieux conservé. Les œufs du « Karfritig » favorisent l’apparition des dents chez les nourrissons si l’on en masse les gencives et que l’on mélange ensuite cet œuf à la bouillie de l’enfant.
On choisissait aussi ce jour pour labourer les champs envahis de mauvaises herbes, avec la certitude que cela les empêcherait de repousser.

Nicole Munch

Ce contenu a été publié dans Liens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *