Que s’est-il passé à Montreux-Vieux un 31 juillet ?

L’Etat de guerre proclamé

31 juillet 1914. Montreux-Vieux vit des heures fiévreuses. Hier soir « L’état de Guerre » a été proclamé. Qu’allons nous devenir si près de la frontière ? Tout le village est dans l’angoisse ; On s’attend au pire. Toutes sortes de bruits circulent, incontrôlables pour la plupart. Le public les commente avidement, et les mesures prises par les autorités ne sont pas de nature à apaiser les esprits. En tout inconnu qui passe on soupçonne un espion. Il y a ici des fonctionnaires : des employés de chemin de fer, des gendarmes, des douaniers, dont le sort est incertain.

Au cours de l’après midi d’hier les cultivateurs ont dû livrer leurs voitures aux autorités, pour barrer les routes et empêcher les automobiles françaises de faire des incursions nocturnes en territoire alsacien. Des soldats allemands ont pris position, dit-on à proximité du village.

Aujourd’hui le trafic ferroviaire a été coupé entre notre gare et celle de Petit-Croix; les rails ont été enlevés sur une certaine longueur ; les voyageurs dont beaucoup de collégiens qui rentrent dans leur famille sont obligés de faire le trajet d’une gare à l’autre soit à pied soit au moyen de voitures prêtées par des paysans. La nuit dernière les premiers mobilisés sont partis. A l’aube des patrouilles du 22è régiment de dragons, de Mulhouse, ont parcouru le village et les environs.

Ce contenu a été publié dans Liens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *