M. Catté un maire qui avait de la poigne

Montreux-Vieux – Rixe –Dimanche dernier 23 octobre 1927 après de nombreuses libations en commun des vanniers ambulants de Montreux-Vieux et Manspach en vinrent aux mains dans un café de la localité et ils échangèrent des horizons et des coups de couteau.

Les visiteurs «le Manspach le père, la mère  et le fils, craignant pour leur peau, se sauvèrent a la gare ou ils se barricadèrent dans les salles d’attente. Mais leurs adversaires enfoncèrent les portes et casèrent les carreaux : le combat recommença de plus belle. A un moment donné le plus vieux sortit son couteau et sournoisement en porta un coup au bas ventre d’un d ses agresseurs qui tomba aussitôt.

L’affaire en était la, lorsque, par miracle, l’arme disparut. Où était-elle ? Personne n’en savait rien ! Heureusement, M. Calté, maire de la commune, prévenu, arriva sur les lieux. D’une violente bourrade, il envoya à terre nos chevaliers du surin. Ceux ci en furent réellement sidérés. Puis, procédant à une enquête sommaire, il liait par découvrir le couteau dans le parapluie de la vieille romanichelle. Mystère et  prestidigitation ! !

Les gendarmes de Dannemarie, alertés, arrivèrent à leur tour et, après une laborieuse enquête, établirent les responsabilités ; les coupables lurent appréhendés et mis sous les verrous. Quant- au blessé son état est grave.

Pour terminer, merci a notre maire pour sa vigoureuse intervention. Grâce à lui, l’ordre fut promptement rétabli. Ce n’est du reste pas la première fois et ce ne sera pas probablement la dernière, car avec les éléments disparates oui constituent une partie de la population actuelle, il faut ce que nous avons heureusement, un homme à poigne à notre tête et qui ne craint pas de payer de sa personne, ce que certains semblent oublier.

Sources : Le Républicain de Belfort 29 octobre 1927