Un coup de fusil sur le train à Montreux-Vieux

Un coup de fusil sur le train à Montreux-Vieux

 29 octobre 1872

Un coup de fusil a été tiré avant-hier, près de Lyon, sur la locomotive d’un train venant de Genève. La balle a percé la lunette en fer qui protège le mécanicien. Des pierres étaient lancées en même temps dans la même direction. Heureusement personne n’a été atteint.

Un fait analogue a eu lieu près de Mulhouse. On a tiré sur un train de voyageurs.

La balle a traversé la vitre d’un coupé de seconde classe dans lequel se trouvait un contrôleur des contributions de Montreux-Vieux. Celui-ci était penché en avant, la balle passe derrière lui : sans cette circonstance il était tué raide.

On écrit de Mulhouse au Courrier du BasRhin, à la date du 22 octobre : Hier on a tiré, entre Dornach et Mulhouse, sur le train de voyageurs qui arrive ici à 7 heures 54 minutes. La balle a traversé la vitre d’un coupé de seconde classe dans lequel se trouvait un contrôleur des contributions d’Altmünsterol, Celui ci était occupé à ramasser quelques effets placés sur le siège vis-à-vis de lui, et pendant qu’il était ainsi penché en avant, la balle passa à une très courte distance de son dos et sortit par la vitre opposée. S’il avait été assis tout droit, elle l’aurait immanquablement frappé. On ne connaît pas encore l’auteur de cette attaque. 

Sources : Le Temps 26 octobre 1872

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *