Fête du 20 ème anniversaire de la création du Corps

Fête du 20 ème anniversaire organisée le 20 août 1950

Le programme 1 ère partie

 7-8 heures : concours des Corps, place de la Gare

 8-9 heures : Réception des Corps

 9 h 45 : Service religieux

 9 h 45 : Réception des personnalités officielles (Mairie)

 10 heures : Cérémonie au Monument aux Morts

 10 h 15 : Décoration (20 années de service) place de la Gare

10 h 30 : Démonstration du groupe de gymnastes du Corps de Montreux-Vieux

 11 heures : Vin d’honneur

2ème partie

 12 h 30 : Déjeuner en commun

 14 heures : Rassemblement pour le cortège, place de la Gare

 15 heures : Démonstration par le Corps de Montreux-Vieux

 15 h 30 : Distribution de diplômes du concours

 16 heures : Concerts par les Musiques, Cliques

 20 heures : Bal Champêtre.

C’est par un temps magnifique que ce sont déroulées les festivités prévues à l’occasion du 20ème anniversaire de la fondation du corps de sapeurs-pompiers de Montreux-Vieux. Le village pavoisé et décoré était en liesse. Ce n’étaient partout que guirlandes, fleurs, drapeaux et arcs de triomphe aux banderoles évocatrices: Honneur aux soldats du feu! Courage et dévouement! etc…

 LE CONCOURS INTERCOMMUNAL

Il eut lieu à partir de 7 heures sur la place de la Gare. A côté de M. le Commandant Ludmann, Inspecteur Départemental des Services d’Incendie se trouvaient le Capitaine Brunner, Inspecteur Adjoint du Service Incendie de l’arrondissement d’Altkirch, le Capitaine Heinrich, Inspecteur adjoint du Service Incendie de l’arrondissement de Guebwiller, le Capitaine Weinstoerfer, Inspecteur adjoint du Service Incendie de l’arrondissement de Thann et le Capitaine Woehrlin, Inspecteur adjoint du Service Incendie de l’arrondissement de Mulhouse.

Les différentes sections devant participer au concours étaient partagées en deux groupes. Dans le premier figuraient: Seppois-le-Bas, Oltingue, Dannemarie et Hirtzbach et dans le second: Waldighofen, Wittersdorf, Muespach-le-Bas et Friesen.

 Le thème suivant avait été proposé aux chefs de corps:

« Après le déjeuner, faisant chauffer de l’eau sur un réchaud à alcool, une servante renverse celui-ci. Il communique le feu au comptoir et à une bonbonne d’alcool qui explose. Le local servant de salle de café étant vide de clients, il n’y a pas de victimes; il est aussitôt envahit de fumée qui gagne l’escalier menant au premier étage, par une porte que la servante, en se sauvant, a laissé entrebâillée.

A votre arrivée, le foyer se trouve dans la salle, il menace l’escalier qui reste praticable pour des sapeurs exercés. Vous apprenez qu’au rez-de-chaussée, à côté de la salle, se trouve une réserve d’alcool contenue dans deux bidons métalliques de cinquante litres, la salle n’est séparée que par une cloison de bois.

Dans l’immeuble, il n’y a que l’électricité, le compteur se trouve dans l’escalier, le point d’eau est en face, de l’autre côté de la chaussée qui est à grande circulation. Faire le nécessaire ».

Successivement, manoeuvres, exercices de sauvetages se combinèrent jusque vers 9 heures où les sapeurs-pompiers représentés se rassemblèrent en cortège pour se rendre à l’office religieux.

 LA RECEPTION OFFICIELLE

Devant la mairie, M. Auguste Seiler, maire de Montreux-Vieux, reçu les hôtes de la commune. Il était entouré d’une délégation du Conseil Municipal, de M. Antoine Knopf, conseiller général et maire de Retzwiller, de M. Paul Lentz, maire de Montreux-Jeune, de M. Armand Gautherat, maire de Magny, on notait encore à ses côtés M. Camille Bouvier, maire de Lutran, M. Justin Gautherat, maire de Valdieu, M. Paul Gautherat, maire de Chavannes-sur-l’Etang ainsi que M. Messerlin, maire de Dannemarie, M. Finck, maire de Romagny et M. Schott, inspecteur des contributions indirectes.

 Nous avons encore remarqué la présence de M. Célestin Catté, ancien maire de Montreux-Vieux et fondateur du Corps de sapeurs-pompiers, de M. Mutz, directeur d’école, de M. René Durand, directeur de la « Jeanne d’Arc », de M. Bardelang, chef de gare, de M. Auguste Trabold, fondé de pouvoirs à la Filature et Tissage, de M. Marcel Schlosser, président de la société de pêche, de M. Albert Holbein, président de la société des « Montreux-Sports », de M. Paul Braunstedter, président de l’Accordéon-Club « Union » de M. Blanc, chef de la brigade de gendarmerie de Dannemarie, de M. Greiner, garde-forestier, etc…

 A 9 h 50 arrivait M. le Sous-Préfet d’Altkirch qui fut accueilli à sa descente de voiture par M. le Maire Seiler. Il était accompagné de M. le Député Wasmer de Mulhouse.Il salua les personnalités présentes, les maires, et se fit présenter le lieutenant Théophile Huggenberger, chef du corps de sapeurs-pompiers de Montreux-Vieux. Une charmante alsacienne, la petite B. Rubiloni, lui offrit une magnifique gerbe de fleurs en lui récitant, un compliment de bienvenue.

 Une autre alsacienne, la gracieuse S. Burkart, offrit de même au commandant Ludmann une belle gerbe multicolore avec de beaux souhaits de bienvenue.

 AU MONUMENT AUX MORTS

ScreenShot008

Les personnalités officielles auxquelles allait se joindre peu après le commandant Favre, président de l’union régionale des sapeurs-pompiers, se rendirent ensuite au monument aux morts de la commune, restauré et embelli pour la circonstance.

successivement M. le sous-Préfet et le commandant Ludmann déposèrent au pied du monument les gerbes qui venaient de leur être offertes cependant que retentissait une poignante « Sonnerie aux Morts » exécutée par la clique de Montreux-Chateau (Territoire de Belfort) suivie d’une vibrante Marseillaise exécutée par la musique de Carspach.

Puis le cortège se reforma pour se rendre place de la Gare.

 REMISE DE DECORATIONS

A son arrivée sur la place, M. le Sous-Préfet salua le drapeau des sapeurs-pompiers de Dannemarie, puis, alors que les corps présents formaient le carré et que retentissait la sonnerie « ouvrez le ban » le commandant Ludmann , assisté de Capitaine Brunner, procéda à la remise des décorations suivantes:

Médaille d’honneur en argent pour 20 ans de service, aux lieutenants Huggenberger Théophile, lieutenant Paul Gautherat, maire de Chavannes-Sur-l’Etang, sous-lieutenant Etienne Widemann, sergents Auguste Seiler, maire de Montreux-Vieux, Cuenin Paul, Gutbrod Charles, caporal Sutter Xavier, et sapeur Martin Léon.

Lettres de félicitations pour acte de courage et dévouement lors de l’incendie du dépôt de la « Jeanne d’Arc » aux sergents Cuenin Paul, Hattenberger Eugène, sapeurs Altenbach Noël et Fermbach André et à l’adjudant Ret Jean, chef du corps de sapeurs-pompiers de Montreux-Jeune.

 EXHIBITION DES GYMNASTES-SAPEURS-POMPIERS DE MONTREUX-VIEUX

Ce fut le véritable « clou » de la fête. Sous la direction énergique de leur moniteur, le sapeur Emile Gimelli, ils se présentèrent d’abord en tenue de pompiers devant le public, puis reparurent, s’étant dévêtus en un tournemain, en tenue de gymnastes.

Ce fut d’abord des mouvements exécutés avec un ensemble parfait sous l’oeil connaisseur du commandant Ludmann, puis des exercices plus compliqués au cheval d’arçon pour enfin terminer par des sauts périlleux de haute voltige.

Là, l’enthousiasme du public fut à son comble et chaque exercice suscitait des applaudissements nourris parmi la foule. Ce fut au milieu des acclamations frénétiques que les gymnastes, bombant le torse, retournèrent aux vestiaires. Leur chef de groupe en ressortit d’ailleurs immédiatement , mandé par le sous-préfet et le commandant Ludmann qui tenaient à lui adresser publiquement leurs félicitations pour les manoeuvres combinées excellentes réalisées et l’homogénéité du groupe présenté qui n’a été pris en main que quelques mois.

Alors que les pompiers se rendaient à la buvette où un vin d’honneur leur était gracieusement offert par le corps de sapeurs-pompiers de Montreux-Vieux, les officiels retournèrent à la mairie où la municipalité leur avait préparé une petite réception.

Un banquet de plus de 500 couverts réunit ensuite sur la place de la fête les différents corps de sapeurs-pompiers présents. Le menu fut à tous les points de vue excellent et au dessert, M. Théophile Huggenberger, chef du corps de sapeurs-pompiers de Montreux-Vieux prit le premier la parole pour remercier tous les corps qui avaient bien voulu honorer de leur présence cette fête, avec une mention toute spéciale au corps de sapeurs-pompiers du bourg limitrophe de Montreux-Château (Territoire de Belfort).

Il céda le micro à M. Seiler Auguste, maire de Montreux-Vieux, après avoir salué les personnalités présentes, poursuivit en ces termes:

« Il y a cette année 20 ans que notre corps de sapeurs-pompiers existe. Le 30 Avril 1930, sur l’initiative de mon prédécesseur M. Catté, une quarantaine d’hommes furent invités à se rendre à la mairie dans le but de créer le corps de sapeurs-pompiers. sur les 40 invités, une trentaine se déclarèrent d’accord sur le principe , mais seulement 20 signèrent finalement l’engagement de 5 ans.

Durant ces 20 années, nous avons combattu 25 sinistres, sans compter de nombreux feux de cheminée. Le plus important fut sans conteste l’incendie du dépôt de carburant de la « Jeanne d’Arc » où nos pompiers se sont vaillamment distingués et où les pompiers de Mulhouse, Atkirch, Dannemarie, Belfort et Montreux-chateau durent être appelés à la rescousse.

Devenu centre de secours en 1948 et ayant 12 communes à desservir, sur l’initiative de M. le commandant Ludmann, notre corps s’est vu doté d’un fourgon normalisé et d’une motopompe plus puissante.

De ce fait, notre dépôt est devenu trop petit. Les démarches nécessaires pour l’agrandissement sont en cours, j’aurais bien voulu profité de cette occasion pour inaugurer le nouveau bâtiment mais l’approbation du dossier administratif se fait désirer de sorte qu’il nous faudra encore patienter quelques mois avant de voir notre rêve se réaliser. »

L’orateur termine en exaltant avec une brillante éloquence la tâche toute d’abnégation des soldats du feu qui, à tout moment, donnent le plus bel exemple de hautes vertus civiques.

Le capitaine Brunner lui succéda pour remercier tous ceux « qui lui ont permis de gagner la haute distinction qui vient de lui être conférée » puisqu’a-t-il ajouté: « moi sans vous, je ne suis rien ». Et il termina par ces mots: « Je vous remercie de votre discipline, restons camarades pour faire de l’oeuvre utile dans l’intérêt de la France ».

Le Conseiller Général Knopf prit ensuite la parole pour adresser ses félicitations aux nouveaux décorés, aux organisateurs de cette fête et en même temps parler de la tâche difficile dévolue aux pompiers. Il cita l’exemple magnifique du Chef de Corps de Montreux-Vieux, qui, faisant preuve de l’héroïsme le plus pur, n’hésita pas, à la libération, à aller sauver des blessés. En traversant un champ de mines, il fut lui-même blessé et dut subir l’amputation d’une jambe.

Le commandant Ludmann, dans le parler franc et énergique qui lui est habituel, exhorta ensuite les sapeurs-pompiers à une discipline toujours plus stricte aussi bien au cours des exercices qu’en tout autre lieu. Il évoqua ensuite quelques questions techniques et dit sa satisfaction de constater que les stages à l’école des sapeurs-pompiers ont permis d’obtenir des progrès remarquables. Se tournant ensuite vers M. le Député Wasmer, il lui exposa en termes nets les doléances des sapeurs-pompiers du Haut-Rhin qui se résument en un seul point: l’attribution de crédits de l’Etat.

Le Député Wasmer qui lui succéda, exprima des doutes quant à l’obtention des crédits demandés. Il parla des temps troubles que nous traversons, de la nécessité de consentir de nouveaux sacrifices pour la défense nationale, l’époque actuelle s’avérant excessivement dangereuse ».

Mais il se hâta d’ajouter « avec la patience qui caractérise les bons citoyens en appliquant intégralement les mots d’ordre, de courage, et de dévouement. Les difficultés seront vaincues. »

Après le commandant Favre, qui prononça également quelques mots, M. le Sous-Préfet prit également la parole. Ce fut pour constater que les corps des sapeurs-pompiers représentent dans un pays et ont un rôle important à jouer dans la vie d’une commune. Ce fut pour constater avec plaisir qu’un grand nombre de jeunes étaient présents, ce qui fait augurer de l’avenir. Il termina par une éloquente exhortation aux jeunes: « Montrez ce que vous êtes, ce que vous voulez être, ce que vous serez pour notre France de demain. »

En termes émus, M. Catté, ancien maire remercia alors les organisateurs et reparla de la fondation de son cher corps de sapeurs-pompiers.. Il dit combien il était fier du chemin accompli depuis lors et souhaita longue vie et prospérité au corps de sapeurs-pompiers qu’il avait créé.

Un cortège avec une participation si nombreuse qu’elle défie l’imagination, une nouvelle démonstration empreinte d’un cachet humoristique très plaisant, exécutée par les pompiers de Montreux-Vieux, figurait à la suite du programme, puis ce fut la lecture du palmarès du concours. Le soir, bien que la plupart des délégations furent reparties, un bal mit fin dans l’ambiance la plus joyeuse à cette splendide journée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *