La Conserverie de champignons

La Conserverie de champignons

La Maison Laible qui se situe à l’angle de la rue des Bains et de la Gare à Montreux-Vieux était en 1897 une conserverie de champgignons. Elle était très connue, ses produits commercialisés sous la marque « Briant », à raison de 30 000 kilos par an. A sa tête un homme très actif de souche allemande. Laible Wilhelm de son nom,  était également maire de la commune de Montreux-Vieux alors « Alt Munsterol », du 29 août 1896 jusqu’à l’arrivée des troupes françaises le 7 août 1914.

La conserverie de champignons de Montreux-Vieux

La conserverie de champignons de Montreux-Vieux

Laible Wilhelm était un homme actif et bon

Dès son élection au poste de maire le 29 août 1896, il a proposé au conseil municipal, lors de la séance du 25 mars 1897 l ‘acquisition par la commune  d’un terrain pour la construction de la nouvelle église.  L’assemblée a de suite approuvé l’achat du terrain de construction de la nouvelle église situé à l’emplacement de la propriété  de l’ancien  cordonnier du village,  Célestin Eichinger,  près de la bascule (pont-bascule). Le prix d’achat s’élevait à 4 020 mark plus les frais notariés de 798,40 mark.Le 25 mai 1897 à 13 heures une procession à eu lieu de l’ancienne église à l’emplacement de la nouvelle.

En tant que maire de souche allemande il a obtenu les diverses autorisations plus facilement et les travaux ont pu démarrés rapidement. La pose de la première pierre  à eut lieu le 27 mai 1897, le  jour de l’Ascension. Le maire, Laible Wilhelm a offert à la paroisse le lustre central de l’église.

C’était également un homme bon et généreux puisque durant toute la guerre 14 – 18 il envoyait de l’argent à ses employés pour subsister, notamment à Monsieur Victor Lauber (1870-1936), son commercial qui était le beau-frère de Joseph Bohly le fameux compositeur montreusien. Victor Lauber était également le père de la jeune fille ayant accueilli le Président de la République auquel elle a récité la poésie « Le cheveu blanc » de son prénom Gabrielle.

La Kommandantur

la-kommandantur

La kommandantur à Montreux-Vieux

En 1939 1940 la Kommandantur était installée dans le bâtiment faisant office de bureau de l’ancienne conserverie de champignons crée dans les années 1897 par Laiblé Wilhelm, ancien maire.
Au rez de chaussée les bureaux et au sous-sol, trois cellules utilisées par la Gestapo durant les années 1940 à 1944. De là les prisonniers étaient transférés à Mulhouse ou dans les camps de Schirmeck ou d’Allemagne. Les habitants de Montreux-Vieux et des environs étaient nombreux à passer par ces cellules.  La plupart ont aujourd’hui disparu, ceux qui restent veulent garder l’anonymat mais souhaitent que l’on n’oublie pas ce qui c’est passé durant cette période trouble.

Pour l’heure actuelle il s’agit du bâtiment de Monsieur et Mme Brentel Santos, rue des Bains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *