Un montreusien secouriste aux 24 heures du Mans

Un montreusien secouriste aux 24 heures du Mans (Raymond Frelin)

Intervention de l’équipe de l’ADPC don fait partie Raymond Frelin un montreusien

L’ADPC 63 Val de Dore faisait partie du dispositif d’intervention médicale des pilotes, lors des 24 heures du Mans. Leur rapidité et leur efficacité sur l’accident du pilote de l’écurie Pescarolo ont été soulignées.
Dimanche 3 juin, lors de la journée test des 24 heures du Mans, l’ADPC 63 Val de Dore (*) a fait partie du dispositif d’intervention médical pour les pilotes, très important sur cette épreuve. En cas d’accident, l’équipe de secours intervient ensemble sur ordre du directeur de course et du PC médical. Le circuit de 12 km environ est partagé en 4 secteurs de 3 km sur lesquels les équipes interviennent (sauf cas exceptionnel) sans que la course soit stoppée.
Une sortie de route à plus de 200 km\h
Le pilote Guillaume Moreau de l’écurie Pescarolo a effectué une sortie de piste à plus de 200 km\h et a été gravement blessé (fracture de la 12 e vertèbre) avec pour conséquence un risque de paralysie. Le dégagement du pilote de son véhicule par l’équipe spécialisée d’extracteurs de l’ADPC 63 Val de Dore a permis d’éviter une aggravation de son état. La rapidité d’exécution de la man’uvre s’est déroulée en toute sécurité avec l’utilisation d’un KED d’extraction. Ce matériel d’intervention est constitué d’un corset d’immobilisation de l’axe tête\cou\tronc. Il est mis en place par l’équipe en utilisant des techniques mises au point par le service médical de la Fédération internationale de l’automobile. Il permet la sortie du pilote de son habitacle en lui assurant le maximum de sécurité.
L’écurie OAK Racing a tenu à souligner « la rapidité d’intervention de l’équipe de l’ADPC 63 aussi bien au niveau de l’extraction du pilote que de la prise de décision de son transfert dans le service spécialisé d’Angers, permettant de réduire au minimum le délai entre l’accident et l’opération en urgence ».
Composition de la colonne d’intervention. Matériel et moyens humains : un véhicule d’intervention rapide avec un pilote, un médecin urgentiste, un infirmier réanimateur ; un véhicule d’extraction avec cinq secouristes extracteurs et leur matériel spécialisé ; une ambulance avec une équipe de secouristes ; un véhicule secours routier\incendie avec une équipe de sapeurs-pompiers.
(*) L’équipe d’extracteurs du Val de Dore était composée de Jean-Claude Romo, responsable des équipes extracteurs ; Ghislaine Romo, chef d’équipe extracteurs ; Christian Crohas, extracteur et pilote du véhicule extraction ; Frédéric Romo et Raymond Frelin, extracteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *