Deux vies en même temps que deux destins

Deux vies en même temps que deux destins

Le 27 Octobre 1909 le train impérial russe achevant, sans incident,  son voyage de retour de voyage officiel en France est arrivé ce matin là à 5H 56 en gare de Belfort en avance de 4 minutes sur l’horaire – Le tsar Nicolas II dormait.

   Le Tsar de Russie Nicolas II

Ce train est immédiatement aiguillé sur la voie d’Alsace et a quitté Belfort à 6H10 – Il n’y eu, sur la demande du Tsar, aucune réunion en gare de Petit-Croix et lorsque le train est passé en gare frontière de Montreux – Vieux, Mr Nekludoff, Conseiller de l’ Ambassade Russe de Paris descend du train en quittant son souverain qui ne manque pas de demander a cet homme de transmettre ses plus vifs remerciements aux autorités françaises –  Il n’y a personne sur le quai et Mrs Margot et Ruelle, ingénieurs en chef du PLM, accompagnent le train jusqu’à la frontière.

Ce matin là, Nicolas II ne sait probablement pas qu’il n’aura plus jamais l’occasion de revoir la France, s’en allant vers son horrible destinée.

 Le 30 Mai 1994 au 04, Rue d’Alsace à Montreux Vieux emménageait une petite femme efficiente avec famille et entreprise pour exercer tout son art en matière d’informatique sur l’ensemble du territoire national.

Angeline Batenko

Angélina Batenko, puisqu’il s’agit d’elle était issue d’une famille binationale, son père Mikaël Batenko était russe immigré entre 1925, 1930 avec ses parents et famille après l’assassinat de Nicolas II et de ses proches –  Sa maman Lydia Seiboth était allemande et est arrivée en France, elle, après le conflit de 1945.

Angélina d’abord comptable passe a l’informatique et devient, dans cet art de gestion nouveau a l’époque ( 1982 – 1983 ) une sommité reconnue par IBM comme « développeur associé » pour des applications logicielles de gestion et gestion de production complexes – Angélina, par passion aura un temps assuré des cours du soir informatique en IUT pour des cadres d’entreprises en plus de ses journées bien remplies – Elle avait une âme russe mais était un bourreau de travail à l’ allemande.

Angélina, était un modèle d’intégration dans notre pays estimant que la France, par l’accueil de sa famille, lui imposait d’être redevable a ce pays contrairement au standard observé, de plus, elle pratiquait parfaitement les langues de ses origines ( Russe, Allemand mais aussi le dialecte saxon et maîtrise de l’anglais par nécessité informatique ) – Femme très accomplie mais aussi modèle de modestie.

Chacun a Montreux Vieux, pour l’avoir côtoyé, a connu sa bonne humeur, son extrême courtoisie, son sens associatif et d’organisation par MELI-MELO, sa culture par l’apprentissage de la musique (orgue) son dévouement a la paroisse et bien d’autres attentions qui en font une personne qui doit compter.

En 2002, un destin funeste rattrape Angélina qui devient, par un mal irréversible, une proie a la douleur, la déchéance et une descente aux enfers – Durant deux ans tout change y compris dans l’absence de ceux là même qui se disaient ses amis et le soir du 23 Septembre 2004 à 21H05 tout s’éteint.

2004 – 2014, il y a déjà 10 ans, j’espère que certains se souviendront et auront une pensée pour elle en cette année de repère au combien triste, entre autre ; pour la jeune Marie sa fille qui elle, sur les traces de sa maman est restauratrice d’œuvres d’art et fait montre, je crois, d’une volonté et application comparable a Angélina c’est à dire sans compromissions et beaucoup d’exigences.

Nicolas II et Angélina, par une branche de sa famille, avait quelques liens de parenté raison pour laquelle je rapproche ces deux destins en un seul d’autant que dans sa famille paternelle une dévotion particulière était octroyée a ce Tsar par rapport a sa fin tragique – Tous deux, a un moment auront connu Montreux – Vieux, ce qui est plus singulier bien qu’un clin d’œil a l’histoire de cette ville qui n’en demandait probablement pas tant.

Une réponse à Deux vies en même temps que deux destins

  1. Noémie dit :

    PLM: Paris-Lyon-Marseille, compagnie des chemins de fers du Sud Ouest, avant que la SNCF ne soit formée (à partir de 1938) par l’ensemble des compagnies existant en France.

    PLM sur Wikipédia
    Histoire de la SNCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *