L’ancienne église catholique n’avait que 112 ans.

L’ancienne église catholique n’avait que  112 ans.

L'ancienne église de Montreux-Vieux

L’ancienne église catholique de Montreux-Vieux n’avait que 112 ans lorsqu’elle a été démolie. Construite à partir de 1782 entre la maison de Monsieur Théophile Huggenberger (actuellement Guy Lambert) qui n’est que l’ancien presbytère  et le cimetière rue de Belfort. Pour sa construction il a fallut une autorisation spéciale à un abattage d’arbres dans les forêts environnantes pour le paiement de l’édifice.

Cette église avait 45 pieds de long, 28 de large et 18 de haut. Au pourtour du plafond il y avait une impériale gypse de 15 pouces de haut et 2 pieds de large. L’adjudication des travaux eut lieu le 30 Juillet 1781 et à l’extinction des feux ce fut M. Georges Vickert, entrepreneur de Retzwiller qui avait la mise pour 3.915 livres.

Les matériaux de construction (pierre etc..) provenaient de Pérouse et Saint Germain (90) et les dalles d’Offemont. (90).

Le mur du cimetière fut en même temps reconstruit et les plans dressés par l’architecte Kleber, inspecteur des travaux publics du Haut-Rhin qui devait devenir plus tard le célèbre général de Napoléon. Elle fut achevée en 1787 soit une durée de construction d’environ 5 ans et inaugurée le 20 mai 1787 avec la permission de l’archevêque de Besançon, par Pierre Noblat, curé de Lucelle, desservant la paroisse. Dans le même temps a eu lieu le baptême des cloches.  Les parrains et marraines de la grosse cloche étaient Louis Cuenin et Agathe Pétri de Delle Pour la petite cloche J.P. Patat  et Anne Prévost. Les 4 cloches étaient âgées de 300 ans. L’église fut démolie le 21 juin  1899.

Un projet de construction d’une nouvelle église a vu le jour quelques années avant sa démolition sous l’impulsion de Curé Triponney. C’est ainsi que lors de  sa séance du conseil municipal du 25 mars 1897 alors présidé par le maire Laible, l’assemblée a approuvé l’achat du terrain de construction de la nouvelle église situé à l’emplacement de la propriété  de l’ancien  cordonnier du village,  Célestin Eichinger,  près de la bascule (pont-bascule). Le prix d’achat s’élevait à 4 020 mark plus les frais notariés de 798,40 mark.

Le 25 mai 1897 à 13 heures une procession à eu lieu de l’ancienne église à l’emplacement de la nouvelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *