Bientôt le mois de mai

Bientôt le mois de mai

La coutume était répandue d’aller marcher pieds nus dans la campagne pour bénéficier des effets du Maietaui, la rosée du mois de mai, qui fortifiait l’organisme et embellissait les femmes. La vertu de l’eau se retrouvait dans les cures d’hydrothérapie de l’abbé Kneipp, qui consistaient en des bains d’eau froide, des promenades dans la rosée, des applications de linges humides et qu’on pouvait pratiquer dans le village de, Carspach, de 1893 à 1914. Nicole Munch

Ce contenu a été publié dans Liens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *