1.790.000 litres d’essence ont failli flamber à Montreux-Vieux

LE COURAGE D’UN EMPLOYÉ ÉVITE DE JUSTESSE LA CATASTROPHE

U incendie s’est déclaré ce matin à 8 h. 30 au dépôt d’essence et de gazole de la Société d’Alimentation Générale Jeanne d’Arc, à Montreux-Vieux (Haut-Rhin), à 15 km. de Belfort.

A l’instant où il mettait en marche le moteur de la station de pompage du dépôt, un employé. M. Schultz, fut aveuglé par une flamme qui jaillit soudain.

Le feu embrasa, rapidement la salle des machines où étaient entreposés des fûts d’essence dont le remplissage avait été terminé la veille.

M. Schultz ne perdait heureusement pas son sang-froid et, bien que brûlé assez grièvement surtout le corps. il ferma les vannes et conduites emmenant le liquide aux différents réservoirs.

Cette présence d’esprit évita une véritable catastrophe, car une conduite était reliée à un réservoir de 1.790.000 litres qui avait été rempli quelques jours auparavant.

L’alarme fut donnée. Deux petits réservoirs,! des fûts d’essence et de gazole
aux abords même de la salle dès machines prenaient feu et explosaient.

Des flammes gigantesques obscurcissaient le. campagne. Les pompiers des villages environnants, de Belfort, d’Altkirch et de Mulhouse, arrivèrent sans tarder.

Après deux heures d’efforts tout danger était écarté et le sinistre était circonscrit. Les habitants des maisons voisines craignant le pire avaient rapidement évacué leurs demeures, mais ont pu revenir vers midi. Les services de la S.N.C.F avait même prévu, devant le danger, d’interrompre complètement le trafic sur la ligne internationale Paris-Bâle qui passe 150 mètres du dépôt.

Sources: Ce Soir du 20 octobre 1949

Ce contenu a été publié dans Liens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à 1.790.000 litres d’essence ont failli flamber à Montreux-Vieux

  1. Ping : Que s’est-il passé à Montreux-Vieux un 19 octobre ? | Montreux-Vieux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *