Le Château

Le Château

Au Moyen Age déjà alors que le village faisait partie de la « seigneurie de Montreux » un château barrait le passage constitué par ce couloir tracé par la nature qui relie la vallée du Rhin à la vallée du Rhône. Au cours de la première moitié du 19è siècle, cette situation géographique unique du seuil de Montreux, placé au niveau le plus haut de la ligne de partage des eaux entre Vosges et Jura a été mise à profit à 2 reprises. Au siècle de Louis XIV Montreux figurait déjà en bonne place entre Belfort et Altkirch sur la carte établie en 1683 par Mr DU VAL géographe du roi. Le nom de Munsterol dérive comme le nom de Montreux du latin monastérium (ce qui signifie monastère ou église). Montreux-Vieux commande le « seuil de Montreux » qui jouit d’une importance géographique exceptionnelle puisque c’est le couloir de passage naturel entre les régions d’Alsace et de Franche Comté.

Montreux a, tout d’abord, été choisi pour le passage du Canal du Rhône au Rhin, ouvert au trafic dès 1833. Pour les mêmes raisons, il a été retenu pour le passage de la ligne de chemin de fer sur laquelle se croisent 2 trafics importants du Nord au Sud : de Strasbourg à Lyon et Marseille d’Ouest en Est : de Paris à Bâle

Il fut construit aux environs du 12 ème siècle dans les méandres et marécages de la Saint-Nicolas, entouré d’eau et de boue. Il tombe en ruines vers 1750, son propriétaire M. Reinach, Comte de Foussemagne-Grandvelle ne l’a pas fait réparer et l’abandonna. Les écuries ainsi que les granges furent détruites vers 1789 par un incendie.

Il n’existe aujourd’hui à l’empla4cement de la forteresse qu’un petit monticule de terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *