Le Moulin à farine de Montreux-Vieux autrefois

Le Moulin à farine de Montreux-Vieux autrefois

Attention, le moulin apparaissant sur cet image n’est pas celui de l’époque.

Autrefois à Montreux-Vieux, il y avait un moulin à farine situé au lieudit « Vers le Moulin des Beusses ». (près de l’ actuelle  station de pompage ). Son propriétaire se nommait Jolidon  Auguste. Ce moulin a fonctionné jusque dans les années 1840, environ. Les agriculteurs lui apportaient les grains (blés, seigle, orge etc..) qu’il devait moudre pour en extraire la farine. Il fonctionnait avec un système hydraulique et pour cela il lui fallait de l’eau. Cet élément étant indispensable,  Monsieur Jolidon Auguste en avait même le monopole. Au début de la construction de la voie ferrée Paris-Bâle vers 1856 de multiples problèmes d’eau sont apparus et plusieurs demandes d’indemnités ont été déposées auprès des tribunaux y compris celle de la commune, qui par délibération du conseil municipal du 10 août 1872, a demandé une indemnité de 6 000 F parce qu’elle ne pouvait plus utiliser l’eau pour les propriétés communales.

Auguste Jolidon, malgré que son moulin ne fonctionnait plus depuis les années 1840 mais comme il possédait le monopole  a été le plus ferme opposant et a demandé après un premier refus (lettre du 27 juillet 1895 du Préfet) une nouvelle indemnité de 2 000 marks. En date du 22 février 1896 il essuie un nouvel échec pour la raison que son moulin n’est plus en activité depuis un certain nombre d’années.

C’est parce qu’il y avait ce moulin à farine sur ce lieudit que la rue jouxtant ce secteur a été nommée Rue du Moulin.