Que s’est-il passé à Montreux-Vieux un 13 janvier ?

Trains spéciaux

13 janvier 1894 Montreux Vieux. — Un nous écrit le 10 : A l’encontre de la fréquence des voyageurs sur la ligne de chemin de fer de Paris Mulhouse, le trafic des marchandises y est actuellement des plus considérables. On organise tous les jours des trains spéciaux pour écouler les wagons qui arrivent en masse et qui sont chargés surtout de coton, à destination de la Russie, et de bétail, qui reste dans le pays.

Sources : Express 13 janvier 1894

Passage du régiment de dragons badois n° 22

13 janvier 1906 Le régiment de dragons badois n° 22, en garnison à Mulhouse, passait hier dans la région frontière comprise entre Altkirch et Montreux-Vieux. Un détachement de ce régiment a poussé jusqu’à !a limite extrême.

Le régiment était au grand complet, les hommes avaient l’équipement n° 2. On a remarqué que les selles des chevaux étaient neuves.

Source : L’Estafette 13 janvier 1906

Le bétail français en Alsace-Lorraine.

13 janvier 1910 : Le bétail devait notamment passer par Montreux-Vieux

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est ScreenShot1273.jpg.

Depuis plusieurs années, l’exportation du bétail vivant de France en Allemagne présentait une assez grande activité; mais, à raison de la prohibition édictée pour cause de police sanitaire, les acheteurs sur les marchés français devaient introduire leurs animaux par la frontière suisse et leur faire faire. un détour par Bâle. Récemment, le Gouvernement du Grand-Duché de Bade a ouvert ses frontières à l’importation du bétail français, mais la voie indirecte était encore la seule qui fût permise. Or, le Gouvernement d’Alsace-Lorraine vient, à son tour, d’autoriser celte importation, dans des conditions qui permettront aux animaux achetés, pour le Grand-Duché de Bade d’arriver. directement à leur destination.

Les introductions d’animaux ne pourront se faire que par les gares de Novéant, Avricourt et Montreux-Vieux ; les animaux seront dirigés vers les abattoirs de Metz. Strasbourg,  Mulhouse, ou à destination de Carlsruhe, Mannheim et Heidelberg, pour lie Grand- Duché. Le contingent de bétail à importer a été fixé à 500 bœufs  et veaux et 500 parcs par semaine pour Strasbourg, 400 bœufs, et veaux et 600 porcs pour Mulhouse, 400 bœufs et veaux et 300 porcs pour Metz. Les bureaux de douane exigent des certificats détaillés sur l’absence d’épizootie et le signalement des animaux’ en outre, après la visite dju vétérinaire sanitaire à la frontière et.l’accomplissement des formalités douanières, le bétail devra être transporté aux abattoirs des différentes villes dans des wagons fermés officiellement par l’administration des chemins de fer, puis abattu avant quatre jours.

Cette mesure était réclamée depuis longtemps à raison de la cherté excessive de la viande au delà de notre frontière.

sources:Journal d’agriculture pratique de jardinage et d’économie domestique 1910

Contrebande

13 janvier 1913 Emile Wendel, ouvrier chauffeur, à Hohroder. fut pris en flagrant délit de contrebande de papier à cigarettes, le 24 juin dernier, à Montreux-Vieux. On constata également que Wendel était porteur d’un revolver. L’accusé, qui a déjà encouru des condamnations pour le même délit en France, est condamné à 6 jours de prison et à 10 M. d’amende ou 2 jours de prison. La  peine prononcée est purgée par la préventive.

Sources : Express 13 janvier 1913

Ce contenu a été publié dans Liens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *