Que s’est-il passé à Montreux-Vieux un 20 novembre ?

Train spécial ménagerie

20 novembre 1889 train spécial ménagerie http://montreux-vieux.net/?page_id=20179

Trafic de marchandises

20 novembre 1901 Montreux-Vieux, 20 nov. — Les expéditions de fruits du midi et de fleurs de Nice en transit, par la gare de Montreux-Vieux, sont toujours considérables. Des wagons chargés d’oranges passent à destination de Berlin, de Cologne ou de Francfort. Sources : Express 21 novembre 1901

Après guerre la reconquête

20 novembre 1914 Poteau frontière. On l’a porté chez le gouverneur de Belfort, aux acclamations des habitants électrisés, et le gouverneur, tout ému, a donné un Louis à l’homme qui l’avait arraché. Derrière le poteau, il y avait une auberge tenue par un immigré, elle s’appelait Gasthaus zum Grehze ; elle est toujours debout, vide ; les fenêtres sont saccagées. Plus loin, c’est Montreux-Vieux, qu’on ne nomme plus Alt. Münsterol. Nous nous arrêtons pour contempler les effets de la guerre. L’armée française occupait le village et la gare. La mitraille allemande pleuvait ; l’ennemi était en face, retranché vers un petit bois. Bientôt il partit en déroute, marquant sa route de cadavres. Montreux-Vieux avait payé le succès: il n’a souffert que des armes prussiennes. Dans la gare, toutes les vitres sont trouées par les balles ; on a couvert leurs plaies étoilées avec des papiers verts qui semblent de gros confettis; les rails s’allongent au loin ; les disques et les signaux font autant de bizarres squelettes dans ce désert étroit. La Kaiserliches Post n’est plus que décombres. Plus de toit sur la maison ; l’escalier est tout noirci par les flammes ; j’ai voulu cependant le gravir et j’ai découvert dans la chambre, qui était celle du receveur, parmi des décombres, et les souillures, deux bicyclettes tordues, amas de ferraille rouillée..  A côté, il y a un café allemand. il est; tenu par une femme blonde, raconte notre guide ; son mari était un espion que nous avons dû fusiller. Peut-être allez-vous la voir.  Mais la femme blonde ne s est pas montrée.

Sources : Journal Politiques et Littéraires 20 novembre 1914

Décès de Mme Schorr Jeannine

20 novembre 2010 Décès de Mme Schorr Jeannine

Décès de Monseigneur Hégélé

20/11/2014 Décès de Monseigneur Hégélé né à Montreux-Vieux

Mgr Léon Hégélé, évêque auxiliaire émérite de Strasbourg, est décédé ce mardi matin, à l’hôpital de Sierentz, à l’âge de 89 ans. Il avait été victime d’un accident vasculaire cérébral dimanche dernier, suivi d’une hémorragie.

Mgr Léon Hégélé était né à Montreux-Vieux le 30 janvier 1925, mais il avait grandi à Pfetterhouse. Il avait même vécu dans ce village jusqu’à son ordination, en 1950. Entre temps, il avait subi le sort des Malgré-nous, et s’était retrouvé sur le front est, dans la Wehrmacht.

Il avait été ordonné évêque auxiliaire de Strasbourg le 16 septembre 1985. S’il était alors évêque pour tout le diocèse, il était alors plus particulièrement mandaté pour le Haut-Rhin. Il avait pris sa retraite en décembre 2000, à l’âge de 75 ans. Fidèle au sud de l’Alsace, il s’était retiré depuis dans le presbytère de Geispitzen, où il avait été curé.

« C’était un homme très simple et très profond, d’une grande spiritualité, se souvient le chanoine Vigneron, délégué régional pour la pastorale des relations culturelles. Un homme ouvert, proche des gens ». http://montreux-vieux.net/?page_id=4735

Ce contenu a été publié dans Liens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *