Que s’est-il passé à Montreux-Vieux un 5 janvier ?

Prison pour Fribourg Joseph.

05 Janvier 1894. Fribourg Joseph, Agé de 38 ans, se disant né à Montreux-Vieux (Alsace-Lorraine), journalier, sans domicile fixe, déclaré coupable de vagabondage et de vol de lard au préjudice du sieur Vennesson Emile, de Magnant, a été condamné à 13 mois d’emprisonnement. Sources : Le Petit Courrier de Bar sur Seine 5 janvier 1894


Fête scolaire du 5 janvier 1915 avec distribution de jouets. 

Le 05 janvier 1915 Nouvelle distribution d’étrennes, plus importante que la  première envoyées par Mme Poincaré, la Ville de Paris et les grands journaux parisiens

Extrait de la délibération du conseil municipal du 13 janvier 1915

Les membres du Conseil Municipal de la commune de Montreux-Vieux (Alsace), réunis en séance extraordinaire, sous la présidence de leur adjoint, adressent leurs remerciements à leurs collègues du conseil municipal de Paris, en particulier à M. Mithouard, pour les beaux jouets distribués aux enfants des écoles françaises de Montreux-Vieux, au cours de la fête scolaire du 5 janvier 1915 Signé : l’adjoint Gautherat


Traditions du Sundgau: Conjurer le mauvais sort.

Conjurer le mauvais sort

(Certaines sont encore actuelles !)
– La protection des enfants est très importante : le sel qu’on lui donne au baptême le protège contre les sorcières, comme le fait de retourner les balais et d’y poser trois grains de sel qui symbolisent la Trinité.
– Accrochée à la taie d’oreiller du nourrisson (dans le berceau et dans le landau), une médaille bénite d’un saint protègera le bébé. 
– Une paire de ciseaux ouverts, disposé sous le matelas protège le nourrisson (!!)
– A l’angélus, il faut rentrer les layettes qui sèchent à l’extérieur, pour éviter que les sorcières ne puissent s’en servir pour ensorceler l’enfant. Texte Nicole Munsch


Fête de l’arbre de Noël en 1929.

5 janvier 1929

Fête de L’Arbre de Noël. — Le jour de Noël la jeunesse de Montreux-Vieux était en fête. A la salle Heinis bien chaude et mise gracieusement à disposition pour la circonstance, les enfants des écoles se pressaient avec une foule nombreuse de parents et d’amis venus se réjouir à cette fête de famille. Chaque classe de nos écoles fournit une partie du programme et des plus grands aux plus petits chacun sût remplir son rôle avec cœur.

La ronde des enfants, d’apparition de la fée, les chants, les saynètes réunirent les plus chaleureux applaudissements de l’assistance.

l.e moment le plus beau fut sans doute, pour les enfants, celui où M. Catté, maire de Montreux-Vieux, aidé de l’instituteur et des institutrices, distribua des jouets et des friandises à chacun des enfants de la commune.

M. le Maire, le personnel enseignant de nos écoles et tous ceux qui ont contribué à l’organisation et réussite de cette fête, qui fit la joie des enfants et le bonheur des parents, méritent nos plus sincères félicitations.

Sources : Le Républicain de Belfort 5 janvier 1929

Ce contenu a été publié dans Liens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.