Que s’est-il passé à Montreux-Vieux un 02 juillet ?

Une pensée pour :

  • Monsieur Stemmelin Georges, décédé le 02 juillet 2017
  • Madame Finck née Jolidon Odile, décédée le 02 juillet 2017
  • Madame Geneviève Berche épouse Richert, décédée le 02 juillet 2023.

Incendie à la filature

2 juillet 1986. Incendie, le feu cause 260 000 F de dégâts à la Filature

L’ancienne usine

Un ingénieur américain sans visa

2 juillet 1889 On écrit de Colmar au Journal d’Alsace: Voici une actualité très amusante, nous voudrions dire très instructive, si cela pouvait servir à quelque chose. Un ingénieur américain, désirant faire la connaissance personnelle de notre grand savant, M. G. A. Hirn, a quitté Paris jeudi matin, après avoir annoncé, par dépêche télégraphique, son arrivée à Colmar dans la soirée. Mais il avait compté sans la mesure des passeports, dont il ignorait l’existence. Arrivé à Montreux-Vieux, il exhibait ses papiers de légitimation. Tout était en règle ; mais le visa de l’ambassade d’Allemagne à Paris manquait. Il fut donc forcé de revenir sur ses pas et de prendre le chemin de Bâle, d’où il arriva à Colmar, sain et sauf, avec quelques heures de retard, vendredi matin. Sources : La Lanterne 2 juillet 1889


67 personnes renvoyées en Allemagne

02 juillet 1915 67 personnes ont été envoyées en Allemagne ce jour via Genève


Grand concours de pêche

2 juillet 1927 Grand concours de pêche avec musique et anciens combattants http://montreux-vieux.net/?page_id=20063


Exercices des brancardiers

02 juillet 1935 MONTREUX-VIEUX … Exercice annuel des infirmiers-brancardiers de l’arrondissement. — C est par une chaleur caniculaire que s est déroulé a Montreux-Vieux le deuxième exercice d’ensemble des sociétés de la Croix-Rouge du sous-groupement d’Altkirch. M. le sous-préfet Hollweek assistait a la manoeuvre, et s’en montra enchanté. Un brillant défilé, un bref arrêt devant le monument aux morts où fut déposée une couronne et observée une minute de silence, précédèrent l’exercice qui se déroula sur un pré voisin. Il s’agissait de donner les premiers secours aux victimes d’une catastrophe de chemin de fer. Les opérations de pansement et d’évacuation par autos, train et même par une péniche, se déroulèrent avec une promptitude remarquable, qui valut aux infirmiers-brancardiers les éloges sans restriction de leurs chefs. Un vin d’honneur fut servi à l’issue de l’exercice, en attendant le banquet, qui termina de la plus agréable et réconfortante manière cette belle manifestation, sanitaire.

Sources : L’Express de Mulhouse 2 juillet 1935

Ce contenu a été publié dans Liens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *